Bruits de cockpit

L'aviation européenne et ses bruits de couloir.

Les aides marketing de Wizz Air en Macédoine seraient dans le viseur de la Commission européenne, qui aurait déjà pris contact avec les autorités de l’aéroport.

La Commission européenne aurait lancé une enquête sur les aides financières accordées par l’aéroport de Skopje, en Macédoine, aux compagnies desservant cette destination. Selon Independent.mk, l’agence macédonienne à l’origine de cette information, ce serait Jakub Adamowicz, le porte-parole aux questions des transports de la Commission européenne, qui aurait fait cette déclaration lors d’une conférence de presse à Bruxelles jeudi dernier.

« Les relations entre l’Union Européen et ARYM [ndlr : nom actuel de la Macédoine] tombent sous les règles du ciel européen mais dans ce contexte nous n’avons reçu aucune demande de compagnies aériennes pour une enquête sur les aides financières que le gouvernement d’ARYM aurait pu accorder à d’autres compagnies opérant depuis l’aéroport de Skopje », expliquait le porte-parole. Pour autant, et malgré l’absence de plainte officielle d’autres compagnies, la Commission a commencé à se pencher sur des « mécanismes incitatifs » accordés par le gouvernement à l’aéroport de Skopje depuis 2012.

« Nous sommes désormais en contact avec les autorités compétentes à Skopje [ndlr : capitale de la Macédoine] et nous sommes en train de rassembler les informations pour examiner la question, même s’il ne s’agit que de réfléchir à comment s’applique le principe de « fair and transparent market » dans ce contexte ».

Wizz Air, compagnie aérienne principale en Macédoine

Bien qu’elle n’ait pas été nommée explicitement, la compagnie Wizz Air est probablement l’une des cibles des investigations de la Commission européenne. En effet, la compagnie ultra-low-cost opère la majorité des vols de l’aéroport, et ce de façon quotidienne contrairement à d’autres transporteurs.

En outre, elle est déjà concernée par plusieurs enquêtes sur des financements par d’autres aéroports, notamment en Roumanie ou à Beauvais en France (dans ce dernier cas, l’enquête se fait particulièrement attendre puisque cela fait quatre ans qu’un jugement est attendu !). De toutes évidences, Wizz Air ne devrait donc pas se sentir menacée avant quelques années, d’autant plus que le nouveau paquet « Aviation » prévu par la Commission européenne pourrait arrondir les angles vis-à-vis des aides financières aux compagnies européennes.

Un revirement pour le moins inattendu.

Author :
Print

Laisser un commentaire